11 mai – Inauguration festive

Le vendredi 11 mai à 18h, l’équipe du Musée de l’éphémère aura le plaisir d’accueillir les citoyennes et les citoyens pour une soirée festive et populaire. Le Musée de l’éphémère sera visitable en présence de nombreux artistes et créateurs.

Stéphane Kozik: projection de « Strange Myth in Empty Space », réalisé en 2013, dans la région d’Aragon, Espagne, en compagnie de la chorégraphe et danseuse Hongroise Julia Hadi, s’inscrit dans la suite de mes recherches sonores et musicales autour de la nature et du vivant.

Didier Mahieu: pour l’ouverture du Musée de l’Ephémère, il nous convie à un pan de son odyssée marine en nous présentant une majestueuse raie manta.

Adrien Mans: c’est à la fois dans l’aménagement des Jardins de la Ruche qu’il collabore avec la communauté du L.E.A.S.E. et aussi dans la création du mobilier public.

Werner Moron, concepteur du Musée de l’éphémère pourra présenter le concept et l’approche socio participative souhaitée dans ce lieu.

Pour agrémenter cette soirée, les équipes vous proposent un programme musical mêlant poésie, performances et innovation:

Isa Belle massages holistiques et sonores, d’après différentes techniques acquises auprès de maîtres indiens et tibétains. Elle intègre ces expériences dans sa démarche artistique travaillant autour du corps et des sens

Mirico Gasparrini : auteur, compositeur et interprète, il expérimente également la création sonore avec des objets et des guitares préparées et nous propose une mise en musique de textes de Werner Moron, artiste qui s’intéresse avant toute chose à l’acte posé, à l’intervention dans la société.

Emmanuel Louis (compositeur et musicien): concert live.

Alain Wergifosse: « Plantes sonores », sonorisation créative de végétaux, plantes et micro-algues amplifiées, avec la collaboration de Fabrice Franck, Directeur de recherches en botanique (ULiège).

Dans le respect de la philosophie du LEASE, les boissons et dégustations organisés par Miiix dans le respect de la filière des circuits courts.

Ce diaporama nécessite JavaScript.